weblog s427

October. This is one of the peculiarly dangerous months to speculate in stocks. Other dangerous months are July, January, September, April, November, May, March, June, December, August and February.
Mark Twain

Les15derniersbillets...

Si c'est votre première visite, vous pouvez lire cette petite introduction.

dimanche 17 février 2008

Fleuve musical

J'ai déjà parlé de last.fm, réseau social centré sur les goûts musicaux de ses utilisateurs. Créez un compte, installez l'application, écoutez de la musique : last.fm garde trace de tous les titres que vous écoutez et en tirera des statistiques hebdomadaires qu'il utilisera pour vous faire des recommandations musicales et vous mettre en relation avec d'autres utilisateurs ayant des goûts similaires. Le site vous affiche d'ailleurs, semaine après semaine, le résultat desdites statistiques pour la semaine écoulée. Il vous permet également de retrouver les données des semaines antérieures (et de remonter ainsi jusqu'au moment de votre inscription au site).

Malgré mon admiration pour ce site, j'ai toujours été un peu frustré de ne pouvoir visualiser mes statistiques d'écoute que sous forme de listes hebdomadaires déconnectées les unes des autres. La navigation est laborieuse, la forme un peu austère, et sur le fond, on perd complètement la dimension temporelle de l'expérience. Malgré la présence d'un petit chiffre qui indique la progression de chaque entrée par rapport à la semaine précédente, il reste impossible d'observer l'évolution de ses habitudes musicales à travers les mois ou les années.

Quelle ne fut donc pas ma joie de découvrir aujourd'hui l'existence d'un service web qui fait exactement ça : lastgraph récupère toutes vos données de last.fm (sur la période de votre choix) et en tire un magnifique graphique vous permettant de revisiter d'un seul coup d'oeil toute votre histoire musicale récente.

Le service semble fiable, mais relativement lent : en plus du calcul nécessaire pour construire le graphique, il faut rapatrier les données nécessaires des serveurs de last.fm, ce qui peut prendre du temps. Pour une période d'un an, j'ai compté environ 25 minutes d'attente. Heureusement, le site vous permet de spécifier une adresse e-mail via laquelle il vous notifiera lorsque votre graphique sera prêt.

Deux exemples des graphiques générés d'après mon profil. Vue la taille de ces images je n'en produit qu'un échantillon (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus) :


Période juin-septembre 2006

Période septembre-décembre 2007

mardi 8 janvier 2008

The Story Of Stuff

The Story Of Stuff est un petit film d'une vingtaine de minutes qui retrace toute la chaîne de production des objets de consommation courante --de l'extraction des ressources naturelles, jusqu'aux usines de recyclage. Se regarde facilement (si on comprend l'anglais) et donne à réfléchir sur les (graves) limites du système actuel.

On peut le voir sur le site officiel, on peut également l'y télécharger (format Quicktime), ou le voir sur YouTube où il est découpé en sept chapitres :

  1. Ch.1: Introduction
  2. Ch.2: Extraction
  3. Ch.3: Production
  4. Ch.4: Distribution
  5. Ch.5: Consumption
  6. Ch.6: Disposal
  7. Ch.7: Another Way

dimanche 18 novembre 2007

Gondry's Rubik's Cube

Vidéos à regarder dans cet ordre :

dimanche 11 novembre 2007

Prosélytisme

Pourquoi le Pastafarisme est mieux que le Christianisme :

Touched By His Noodly Appendage
  • Le Monstre de Spaghettis Volant a créé l'univers en quatre jours (ensuite il s'est reposé pendant trois jours). C'est presque deux fois plus rapide que Dieu.
  • Le paradis des Pastafariens est doté d'un volcan à bière et d'une fabrique de strip-teaseuses. Tandis que le paradis des Chrétiens, non.
  • Le Christianisme est basé sur dix commandements stricts. Le Pastafarisme est basé sur huit "je préférerais vraiment que tu évites" ("I'd Really Rather You Didn'ts") beaucoup moins contraignants.
  • Le Pastafarisme considère tous les vendredis comme des jours de vacances religieuses durant lesquels il est de mise de manger des pâtes. (C'est super bon les pâtes.)
  • Le Christianisme repose sur la théorie du Dessein Intelligent pour justifier son dogme; le Pastafarisme, quant à lui, repose sur la théorie du Dessein Non-Intelligent, qui est quand même beaucoup plus crédible quand on voit le monde dans lequel on vit.

Pour ma part et malgré ces arguments très séduisants, je reste fidèle au camp des spagnostiques.

mardi 6 novembre 2007

Auto-promo

Le gros travail de ces derniers mois fut la refonte complète de mon portfolio, afin de lui redonner un coup de jeune et un air un peu plus pro. Il est maintenant terminé (à l'exception de la section vidéo, encore à l'étude...) et vous pouvez le visiter ici.

Il y a évidemment quelques bugs avec Internet Explorer, mais globalement tout devrait fonctionner sur l'ensemble des navigateurs modernes (et même IE6 ! ;-) ).

N'hésitez pas à me signaler tout problème technique que vous pourriez rencontrer en le visitant.

Blog veut viiiiivre......

Woah, presque six mois sans mises à jour, je crois que je n'avais encore jamais fait aussi long... On va essayer de reprendre une activité minimale sous forme de billets plutôt courts, et on verra si la sauce (re)prend ou pas.

Voilà, c'était juste pour prévenir...

mercredi 27 juin 2007

Fenêtre


Cliquez pour agrandir

samedi 21 avril 2007

Avertissement biblique

J'adore.

Cette image frappe d'autant plus juste que les avertissements de ce genre (par exemple avant les films américains) sont généralement dictés par une mentalité puritaine dont l'hypocrisie n'est plus à démontrer...

Pour les non-anglophones, une traduction française (offerte par la maison) :

Lire la suite

samedi 24 mars 2007

Junk-news

Il y a deux semaines, Psykotik montait au créneau contre les quotidiens gratuits qui déferlent en Suisse Romande depuis un peu plus d'une année. Son article m'a inspiré la réflexion suivante.

A peu près tout le monde admet facilement que ces journaux n'apportent pas au lecteur une information de très grande qualité. C'est un euphémisme de dire ça : sensationnalistes, racoleurs et souvent vulgaires, ils livrent l'information sans aucun recul, via des articles dont le titre occupe autant de place que le contenu. Avec Le Matin Bleu ou 20 Minutes, le mot "gratuit" devient réellement synonyme de "sans valeur".

Pour autant, cela n'empêche pas ces journaux d'être lus. Qu'on les lise pour passer le temps dans le bus, pour se distraire, pour s'informer (sic !), pour trouver des sujets de discussion à la pause café, ou même pour mieux les critiquer : on les lit... puis on les jette. C'est devenu machinal. L'idée sous-jacente à ce genre de pratique, c'est que ces journaux n'apportent pas grand chose, ils représentent quelques minutes de temps perdu et puis c'est tout. Autrement dit, "ça ne compte pas".

Je ne suis pas d'accord avec cette idée. Ces journaux comptent. Ils ne sont pas neutres. S'il existe des tas de lectures qu'on peut qualifier d'enrichissantes, alors ces quotidiens gratuits constituent des lectures appauvrissantes. Ce que je viens de dire peut passer pour un trait d'esprit amusant, mais je le pense réellement.

Une lecture appauvrissante, tout simplement parce que leur immense succès transforme progressivement ces quotidiens en nouveaux standards. Une lecture appauvrissante, tout simplement parce qu'on s'y habitue. On s'habitue au choix des sujets, qu'ils soient people, superficiels, consuméristes, racoleurs, vulgaires ou sordides. On s'habitue à l'absence d'analyse ou de recul. Petit à petit, imperceptiblement, nos attentes diminuent. Nos exigences s'abaissent. Notre esprit critique s'érode [1]. Pire : de plus en plus d'enfants grandissent et sont (partiellement) éduqués sur la base de ces standards de médiocrité.

On peut supposer que si des journaux plus intelligents trouvaient un moyen de devenir gratuits également, tout en préservant leur intégrité et leur indépendance (imaginons, hein), ils rencontreraient un succès comparable. Je n'en suis hélas pas aussi sûr. Car l'absence de recul, de prise de position ou d'analyse, qui caractérise l'information donnée par Le Matin Bleu ou 20 Minutes, contribue sournoisement au succès de ces titres.

Je dis sournoisement, parce que le processus joue sur la flatterie : parachuté face à de l'information soi-disant brute[2], le lecteur est implicitement considéré et traité comme un spécialiste ès tous sujets. Sans s'en rendre compte, il prend la place du commentateur ou du critique. Le voilà donc invité à donner son avis ô combien éclairé sur les problèmes du Proche Orient en se basant sur une news de cinq lignes. Un peu comme au McDo, lorsque le client est invité à composer lui-même son menu et se voit implicitement traité comme un grand cuisinier ![3]

Après la junk-food, dites bonjour à la junk-news.

Notes

[1] : Certains me diront que ce genre de quotidien, dans la mesure où il est une véritable insulte à l'intelligence, ne peut pas laisser indifférent et constitue justement un défi qui force notre esprit critique à s'exercer et à réagir. Cette position me semble défendable, mais uniquement pour une petite partie de la population, et uniquement sur le court ou moyen terme. A long terme, on se fatigue, on se lasse. A long terme, on s'habitue et on finit par accepter.

[2] : En réalité, prémâchée industriellement par des agences de presse, puis triée et sélectionnée par la rédaction des journaux, en fonction de son potentiel de racolage.

[3] : Après tout, on serait bien en peine de trouver un véritable cuisinier derrière les fourneaux du McDo, ce qui rend d'autant plus plausible son remplacement par le premier client venu. De même, dans les bureaux de rédaction des quotidiens gratuits... ? ;-)

lundi 19 février 2007

Foxmarks

Si vous utilisez Firefox sur plusieurs ordinateurs différents (par exemple au travail et à la maison, ou encore chez vos parents, votre petit(e) ami(e) ou que sais-je encore), vous ne pourrez bientôt plus vous passer de Foxmarks. Cette extension vous permet en effet de synchroniser automatiquement vos marque-pages d'un ordinateur à l'autre. L'opération est totalement transparente pour l'utilisateur : que vous ajoutiez, supprimiez ou modifiiez un marque-page d'un côté, le changement se répercute de l'autre sans que vous ayez besoin de faire quoi que ce soit, et vous retrouvez toujours vos marque-pages intégralement mis à jour. Et quand je dis intégralement, cela comprend aussi la façon dont ils sont organisés (différents dossiers et sous-dossiers) ainsi que les éventuels mot-clés et descriptions qui leur sont associés.

Une fois que Foxmarks est installé, vous pouvez l'utiliser de deux façons. La première consiste à créer un compte sur le site officiel, www.foxmarks.com. C'est gratuit et ça se fait en trois clics de souris. Tout ce qu'il vous reste à faire est d'indiquer à Foxmarks le login et le mot de passe que vous avez choisi pour créer ce compte. Un assistant vous guide automatiquement la première fois que vous installez Foxmarks sur un poste donné. Il vous demandera aussi --la première fois uniquement-- si vous voulez :

  1. Supprimer tous vos marque-pages locaux et les remplacer par ceux qui se trouvent sur le serveur (donc : download);
  2. L'inverse : supprimer les marque-pages du serveur et les remplacer par ceux qui sont sur le poste local (donc : upload);
  3. Ou enfin, fusionner les marque-pages du serveur avec ceux du poste local.

Dès lors, vos marque-pages seront donc stockés sur le serveur de Foxmarks, qui servira en quelque sorte de plaque tournante entre vos différents postes de travail. C'est la solution la plus simple et la plus directe.

My Foxmarks
Cliquez pour agrandir

Cette façon de faire comporte en outre un petit avantage : vous pouvez accéder à vos marque-pages via une interface web (voir image ci-contre), en vous connectant au site officiel (section "My Foxmarks") au moyen du compte que vous y avez créé. Ceci vous permet donc de retrouver vos marque-pages dans des situations où vous ne pouvez (ou ne voulez) pas utiliser l'extension Foxmarks (par exemple si vous devez utiliser un autre navigateur, ou si vous êtes dans un cyber-café et que vous ne voulez pas que vos marque-pages restent sur la machine que vous utilisez, etc).

Le désavantage de cette méthode, c'est qu'on se voit obligé de stocker ses marque-pages sur un serveur qui ne nous appartient pas, avec toutes les questions de confidentialité que cela soulève. Si, pour ma part, le risque me semble suffisamment faible (la charte de confidentialité de Foxmarks est très correcte), certaines personnes n'accepteront pas de le courir. D'où l'intérêt de la deuxième façon d'utiliser Foxmarks.

Il est en effet possible de configurer Foxmarks pour qu'il utilise un serveur FTP de notre choix (à la place du serveur de Foxmarks) pour y stocker nos marque-pages. Une fois cette opération effectuée (sur tous les postes que l'on utilise, bien sûr), Foxmarks fonctionne de la même manière que décrit plus haut. La seule différence étant que cette fois, il ne sera pas possible d'accéder à nos marque-pages via une interface web comme "My Foxmarks". En contrepartie, on est assuré de garder un contrôle total sur nos marque-pages.

La mise en oeuvre de cette solution est un peu plus technique et nécessite avant tout d'avoir accès à un serveur FTP. Je ne la détaillerai donc pas ici, mais sachez qu'il existe un didacticiel très détaillé (en anglais malheureusement) qui vous explique, pas à pas et en images, comment procéder.

Comme d'habitude, j'ai attendu la dernière ligne de mon article pour vous donner le lien vous permettant d'installer Foxmarks (c'est pour vous forcer à lire jusqu'au bout, arrh arrh arrh ! que vous ne le fassiez qu'en toute connaissance de cause), et comme d'habitude ça se passe sur le site officiel des extensions Firefox.

Rappel des liens

vendredi 16 février 2007

Locationbar²

Quand on utilise un ordi régulièrement, on s'habitue tellement à travailler avec certains outils qu'on n'imagine même pas qu'ils puissent être améliorés. Prenez la barre d'adresse de votre navigateur, par exemple : ben oui, c'est une barre d'adresse, elle affiche l'URL du site que vous visitez et elle vous permet de modifier cette URL. Que peut-on demander de plus ?

Et voilà qu'un petit malin arrive et qu'il se met à tout changer. Il conçoit Locationbar², une extension (c'est quoi ?) pour Firefox qui enrichit considérablement les possibilités de cette barre d'adresse à laquelle on ne pense jamais.

Lire la suite

samedi 3 février 2007

DRM de merde !

OK, je ne suis pas trop du genre à suivre les chaînes, mais ce sujet me tient relativement à coeur alors je ferai une exception.

Suivant l'initiative lancée par Philippe Astor de ZDNet.fr et relayée notamment par Tristan Nitot sur son blog, un long coup de gueule contre les DRM qui polluent de plus en plus de "produits" culturels (musique, vidéo etc).

Les DRM, c'est quoi ? Acronyme de Digital Rights Management, en français Gestion des Droits Numériques, ce mot désigne toutes les mesures techniques destinées à contrôler et limiter l'utilisation que vous pouvez faire d'un contenu donné. Pour plus de détails et d'exemples concrets, lisez donc cet article édifiant : les DRM pour les nuls (c'est long mais ça en vaut la peine).

Les DRM institutionnalisent un nouveau concept, celui des produits "defective by design", autrement dit "conçus pour être défectueux". L'expérience de l'utilisateur est dégradée, sa liberté est diminuée, mais ce n'est pas un bug ou un défaut de conception : c'est tout à fait intentionnel.

Lire la suite

dimanche 21 janvier 2007

Woven Hand

Woven Hand

En marge de son groupe 16 Horsepower (que j'ai déjà évoqué ici, et dont vous pouvez écouter quelques extraits sur last.fm), l'Américain David Eugene Edwards a également monté Woven Hand. Quatre albums à ce jour, pour une sorte de néo-folk intense et ténébreux, marqué par la voix tendue d'Edwards et des compositions riches et variées, parfois teinté d'influences médievales. Sombre et mélancolique...

... mais tellement bon ! ;-) Je pourrais dire que c'est un peu comme si Nick Cave rencontrait Dead Can Dance, mais le plus simple est de vous en proposer deux morceaux : Arrow Head et Blue Pail Fever, tous deux extraits de l'album simplement titré "Woven Hand" et paru en 2003.

dimanche 7 janvier 2007

Encore en vrac

  • Quelques images marrantes : une ici et une là...
  • BioVisions : une animation 3D qui tente de représenter de façon réaliste la vie intérieure des cellules de notre organisme. Largement incompréhensible, mais magnifique et vertigineux. Aucune explication, c'est plutôt une sorte de vidéo-clip mystique, mais notez quand même que c'est réalisé par une équipe de chercheurs de l'université de Harvard.
  • Puisqu'on est dans la biologie, un documentaire qui fait froid dans le dos : le champignon qui mange le cerveau des fourmis d'Amazonie et les transforme en zombies suicidaires. Images commentées par l'irremplaçable Richard Attenborough (donc en anglais, désolé).
  • Statues étranges du monde entier, belle collection d'images insolites.
  • Une impressionnante installation de l'artiste Cai Guo-Qiang au Deutsche Guggenheim de Berlin.
  • Tony vs Paul : un court métrage amateur en stop-motion avec des êtres humains (ça s'appelle de la pixilation, en passant), très sympa.
  • Minilogue/hitchhikers choice : dans un style voisin, un clip d'animation réalisé sur un tableau blanc. Ludique et inventif.
  • Silent Star Wars : si « La Guerre des Étoiles » avait été filmée dans les années '20. Hilarant.
  • Le gadget qui impressionne : des tables rondes qui peuvent s'agrandir tout en restant rondes (et sans espace vide). Ca a l'air un peu con, dit comme ça, mais jetez un oeil aux vidéos, le mécanisme est un chef d'oeuvre de précision.
  • Sexual Consent : un court métrage en anglais, très drôle et assez acide. Quand la paperasserie juridique s'immisce dans la vie sexuelle d'un couple...
  • Important English Lesson For Japanese People ! Je n'ai toujours pas très bien compris ce que c'était : un cours d'anglais à l'usage des Japonais, ou une vidéo porno un peu décalée ? Ici encore, il faut comprendre un peu l'anglais, mais le résultat est délicieux. Et puis c'est l'occasion d'apprendre un nouveau sens du mot "cockpit" ! (Aucune image choquante, je vous rassure ;-))
  • Décalé : Siouxsie & The Banshees chantent "Il est né le divin enfant" (en français, oui !)...
  • Et enfin, l'agence DoubleYou vous présente ses meilleurs voeux pour 2007 : une vidéo originale et rigolote pour un web à visage humain.

Firefox et les onglets

Dans la grande lignée de mon billet consacré à KeyNote, et partant du constat que même des utilisateurs relativement expérimentés ignorent souvent bien des astuces qui leur permettraient de mieux profiter de leur ordinateur, je me suis dit que j'allais (tenter d') inaugurer une sorte de rubrique "Que sais-je" miniature et virtuelle sur ce blog. Mais comme le nom est sans doute protégé, je vais baptiser la rubrique "Qu'ignore-je", c'est tellement plus élégant.

J'ai déjà plusieurs idées de sujets à aborder dans ce cadre, mais comme il est fort possible que je perde toute motivation pour le faire, je n'en dirai pas plus pour l'instant, sinon on va me reprocher de ne pas tenir mes promesses.

Sans plus attendre, on commence avec une présentation d'une des fonctionnalités les plus utiles de Firefox, à savoir : les onglets.

Lire la suite


Parse error: syntax error, unexpected '?' in /home/www/ddf3952261869cb34fd9cdb5fa82c6a8/web/blog/_admin/tools/bbclone/var/access.php on line 12122